Contactez l’un de nos conseillers au contact commercial : 02 40 69 94 52

L'ONI lance les Etats généraux de la profession infirmière.

Face au risque d’une nouvelle réforme encore une fois trop médico-centrée et à l'heure de la refondation historique de notre système de santé, les 700 000 infirmiers de France ne doivent pas retomber dans l'oubli.

Article rédigé et publié par Infirmiers.com le 09/06/2020.

 

Face au risque d’une nouvelle réforme encore une fois trop médico-centrée et à l'heure de la refondation historique de notre système de santé, les 700 000 infirmiers de France ne doivent pas retomber dans l'oubli. De fait, l’Ordre National des Infirmiers, seule organisation représentative de la profession infirmière à participer au Ségur de la Santé, avec la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers, annonce le lancement des Etats généraux de la profession infirmière. 

voix micro

L'objectif de ces Etats généraux que lance l'ONI est donc "de rétablir l'équilibre en portant la voix des 700 000 infirmiers de France pour une revalorisation globale de la profession (compétences, salaires, carrière...) au sein d’un système de santé plus efficace, plus durable, et plus humain".

Rappelons-le, un Ségur de la Santé qui ne donne pas la parole à la profession de santé la plus importante en nombre en France, c'est plus que paradoxal, pour la profession infirmière, c'est le signe d'un mépris des tutelles. De fait la colère gronde et ce manque de représentation est vévu plus que douloureusement par les infirmier(e)s. L'objectif de ces Etats généraux que lance l'ONI est donc de rétablir l'équilibre en portant la voix des 700 000 infirmiers de France pour une revalorisation globale de la profession (compétences, salaires, carrière...) au sein d’un système de santé plus efficace, plus durable, et plus humain.

L'ONI fait savoir que le 5 juin dernier, 25 organisations infirmières (collectifs, associations, syndicats…) unies pour se faire entendre au Ségur de la Santé ont participé à la réunion de lancement de ces Etats généraux ; parmi ces 24 organisations infirmières, 12 étaient signataires du "Groupe Duquesne*"composé de 28 membres qui se définit comme une "plateforme d'échanges et de propositions pour la profession infirmière" et qui organisait ce jour une conférence de presse pour rappeler le but poursuivi : donner de la voix à leurs revendications pour la valorisation et la reconnaissance de la profession et ce, en synergie avec l'Ordre infirmier, plus "institutionnel" dans sa fonction de représentation de la profession.

Parallèlement, l’Ordre  souligne qu'il s’appuiera sur des avis d’experts du monde de la santé : professeurs, infirmiers Maitres de conférences, Directeurs d’établissement, juristes, économistes, représentants des usagers… L’ensemble de la profession sera également sollicité via une consultation en ligne dédiée au Ségur.

 
 
Il s'agit de considérer la contribution réelle de la première profession de santé du pays (par le nombre), son potentiel, son souhait d'évoluer tout au long de la carrière, sa capacité à répondre aux enjeux que doit relever notre système de santé que sont le vieillissement de la population, les maladies chroniques, la prévention…

A l’issue de ces Etats généraux de la profession infirmière, l’ONI présentera, dans le cadre du Ségur de la Santé, des propositions qui font consensus au sein de la profession. Elles porteront sur les thématiques suivantes, déjà défendues de longue date :

  • Augmenter le nombre d’infirmier(e)s et intégrer des ratios infirmiers/patients spécifiques à chaque service à l’hôpital, afin de garantir la qualité et la sécurité des soins pour tous les patients.
  • Développer les compétences, et donc réviser les textes encadrant l’exercice de la profession.
  • Introduire une véritable logique de carrière, avec un suivi de l’évolution des compétences et des souhaits d’orientation et/ou de spécialisation. .
  • Porter une réflexion sur la formation, et finaliser le processus d’universitarisation : bac +3 pour la formation initiale ; bac +5 pour les spécialités et la pratique avancée ; développement de la recherche en sciences infirmières.
  • Travailler davantage en coopération avec les autres professionnels de santé. A l’hôpital comme en ville, les infirmiers souhaitent une organisation de l’offre de soins qui relève plus de la coordination entre différents professionnels de santé, au bénéfice des patients.
  • Renforcer le lien ville - hôpital. Si notre système de santé a besoin d’un hôpital plus fort, celui-ci doit pouvoir s’appuyer davantage sur un réseau de soins en ville pour le compléter, voire le soulager, et les infirmiers sont un maillon essentiel de la santé à domicile.
  • Renforcer la représentation des infirmiers dans le système de santé.

*Le ministère des Solidarités et de la Santé étant situé réellement Avenue Duquesne à Paris ; un clin d'oeil sans doute du fait que les 27 organisations infirmières sont exclues du Ségur... L'avenue de Ségur étant également l'adresse du ministère...

Rédaction Infirmiers.com

 

N'oubliez pas que toutes les équipes d'Infimax sont présentes pendant les horaires habituels d'ouverture (du Lundi au Vendredi, de 9 h à 18 h), et sont disponibles par mail, tchat ou téléphone.

Découvrez nos offres et services sur Infimax.fr.

En savoir plus sur le logiciel

×

Nos clients en parlent mieux que nous

1 / 30

fil de l'actualité

Les dernières actualités

Infirmiers libéraux : attention au traitement des déchets !

30/07/2020
Les déchets liés à l'activité des infirmiers libéraux présentent un risque particulier à la fois pour la population mais aussi pour l'environnement.

Crise sanitaire : l'adaptation constante des infirmiers.

24/07/2020
La crise sanitaire a entraîné de profondes modifications dans l'organisation des soins. 

Les Français favorables à l'élargissement des missions des infirmières.

17/07/2020
Les infirmières ont eu un rôle important dans le conseil et l'accompagnement au quotidien durant la crise sanitaire du COVID-19.

RECEVEZ PAR MAIL LES DERNIERES NEWS
DU SECTEUR

INSCRIPTION EN LIGNE
spacer


J'ai testé pour vous : la formation en e-learning.

blog_cecilio
spacer


Chèques vacances.

blog_cedric
option de parrainage

Parrainage

Pour parrainer un confrère, c'est facile ! Transmettez les coordonnées et la profession de votre filleul à votre conseiller Logicmax. Dès que votre filleul devient client de Logicmax, vous recevrez votre carte cadeau sous quelques jours !

aide & téléintervention

Notre service technique est à votre disposition. Les téléservices Logicmax sont accessibles en toute sécurité de manière simple. Un conseiller prend alors le contrôle à distance de votre ordinateur. Il voit votre écran et utilise votre curseur. Il peut ainsi installer et paramétrer votre logiciel, ou répondre à toutes vos questions en direct...

Vous êtes déjà client ?

Parrainez vos confrères / consoeurs

Pour parrainer un confrère, c'est facile :

1/ Indiquez les coordonnées et la profession de votre filleul.
2/ Un conseiller Logicmax va contacter votre filleul dans les meilleurs délais.
3/ Dès que votre filleul devient client de Logicmax, vous recevrez un mail avec un code d'activation de votre carte cadeau !

Vous :

:
:
:

Filleul :

:
:
:
image du bandeau de parrainage

Aide et Téléintervention


Toujours à la recherche de solutions novatrices, les téléservices Logicmax sont accessibles en toute sécurité de manière simple. Ils vous aident à poursuivre vos consultations sans perdre de temps.

Qu’est-ce que la téléintervention ?

C’est très simple : un conseiller Logicmax prend alors le contrôle à distance de votre ordinateur. Il voit votre écran et utilise votre curseur. Il peut ainsi installer et paramétrer votre logiciel, ou répondre à toutes vos questions en direct, tout cela avec un outil hautement sécurisé (cryptage à 256 Bits, la plus haute norme de sécurisation des échanges sur le WEB) et uniquement après votre validation.

Accéder à la téléintervention