logiciel de gestion en moov'ment
Service commercial au contact commercial : 02 40 69 94 52 espace client

BSI : les négociations au point mort.

Un temps mises de côté en raison de la crise sanitaire, les discussions entre la CNAM et les syndicats représentatifs des infirmiers libéraux sur le Bilan de soins infirmiers (BSI) ont repris sans pour autant aboutir. 

Article rédigé et publié par EspaceInfirmier le 20 Juillet 2021.

Un temps mises de côté en raison de la crise sanitaire, les discussions entre la Caisse nationale de l’Assurance maladie (Cnam) et les syndicats représentatifs des infirmiers libéraux sur le Bilan de soins infirmiers (BSI) ont repris sans pour autant aboutir. Les trois syndicats dénoncent les propositions de la Cnam.

« Nous avons eu deux séances de renégociation, dont la dernière le 15 juillet, et désormais, les discussions dans le cadre de la clause de revoyure sont terminées, indique Ghislaine Sicre, présidente de Convergence infirmière (CI). La Cnam nous a fait des propositions et les discussions se sont arrêtées là. » Pourtant, aucun des trois syndicats ne semble d’accord avec la solution envisagée par l’Assurance maladie, qui propose de revoir le fonctionnement de l’algorithme pour déterminer si la prise en charge d’un patient entre dans le cadre d’un forfait lourd, intermédiaire ou faible.

Pour rappel, l’avenant à la convention nationale des infirmiers libéraux, signé en mars 2019, comporte un dispositif de réforme de la prise en charge de la dépendance avec le déploiement du BSI. La première phase de déploiement a eu lieu en janvier 2020 pour les patients de plus de 90 ans. En août 2020, l’Assurance maladie a enclenché la clause de revoyure prévue dans l’avenant en cas de dépassement de plus de 10 % de l’enveloppe initialement prévue afin de prendre des mesures correctrices. 30 millions d’euros étaient envisagés dans les projections statistiques. D’après les chiffres de l’Assurance maladie, 100 millions d’euros auraient été dépensés.

Une vision trop comptable

« L’Assurance maladie nous propose de modifier l’algorithme du BSI, c’est-à-dire de modifier les critères de prise en charge, une manière de faire basculer un forfait lourd sur un forfait intermédiaire, et ainsi de suite, donc, finalement, d’engager moins de frais dans la prise en charge de la dépendance, dénonce Ghislaine Sicre. Nous sommes totalement contre cette proposition et pensons solliciter les parlementaires pour obtenir un réel investissement financier pour la dépendance. Aujourd’hui, les Idels ne veulent plus s’occuper des patients lourds car elles ne sont pas assez bien payées pour le faire. » D’autant qu’avec le vieillissement de la population, les patients sont de plus en plus lourds, et les retours à domicile plus nombreux.

La Fédération nationale des infirmiers (FNI), également opposée à cette suggestion de la Cnam, en appelle à l’arbitrage du Premier ministre. Quant au Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (Sniil), il regrette que la Cnam « reste sur une vision comptable de la situation, alors que dès l’origine, nous leur avions signalé que leurs prévisions étaient faussées », rappelle John Pinte, nouveau président du syndicat. Et d’ajouter : « En 2020, le BSI a été expérimenté chez les plus de 90 ans, c’est donc peut-être normal que les prises en charge aient coûté cher… » Le Sniil refuse aussi l’application du nouvel algorithme, qui a uniquement pour finalité de « récupérer de l’argent et non de corriger l’outil ou de savoir si la consommation réelle du soin est justifiée », regrette John Pinte. Le syndicat plaide davantage pour un accompagnement des Idels à la bonne prise en main de l’outil, ce qui pourrait jouer sur le choix des forfaits. Pour le moment, aucun des trois syndicats n’est prêt à signer la proposition de la Cnam. « C’est peut-être la fin du BSI, annonce Ghislaine Sicre. Car dans l’état actuel de la situation, ce n’est pas engageant. »

Laure Martin

 

N'oubliez pas que toutes les équipes d'Infimax sont présentes pendant les horaires habituels d'ouverture (du Lundi au Vendredi, de 9 h à 18 h), et sont disponibles par mail, tchat ou téléphone.

Découvrez nos offres et services sur Infimax.fr.

Nous sommes également présents sur Facebook et LinkedIn !

Une info, une démo, un devis ?

Contactez-nous maintenant !
×

Nos clients en parlent mieux que nous

1 / 30

fil de l'actualité

Les dernières actualités

Patients complexes à domicile : comment les repérer et agir ?

21/09/2021
Les acteurs de ville, soignants et intervenants médico-sociaux et sociaux, sont de plus en plus confrontés à des prises en charge complexes.

Libéraux de santé : une nouvelle intersyndicale pour penser interpro.

17/09/2021
Onze syndicats représentatifs de dix professions de santé* ont annoncé le 8 septembre la création de l’intersyndicale « Libéraux de santé ».

Remboursement des aides COVID : les IDEL dans l'expectative.

10/09/2021
Beaucoup de médecins donnent actuellement de la voix contre l’obligation faite à certains libéraux [...]

RECEVEZ PAR MAIL LES DERNIERES NEWS
DU SECTEUR

INSCRIPTION EN LIGNE
spacer


La tendance 2021 : évolution et reconversion professionnelle des IDE.

blog_cecilio
spacer


Bien gérer sa facturation, pour mieux dormir !

blog_cedric
option de parrainage

Parrainage

Pour parrainer un confrère, c'est facile ! Transmettez les coordonnées et la profession de votre filleul à votre conseiller Logicmax. Dès que votre filleul devient client de Logicmax, vous recevrez votre carte cadeau sous quelques jours !

aide & téléintervention

Notre service technique est à votre disposition. Les téléservices Logicmax sont accessibles en toute sécurité de manière simple. Un conseiller prend alors le contrôle à distance de votre ordinateur. Il voit votre écran et utilise votre curseur. Il peut ainsi installer et paramétrer votre logiciel, ou répondre à toutes vos questions en direct...

Vous êtes déjà client ?

Parrainez vos confrères / consoeurs

Pour parrainer un.e confrère.soeur, c'est facile :

1/ Indiquez les coordonnées et la profession de votre filleul.e
2/ Un.e conseiller.e Infimax va contacter votre filleul.e
3/ Dès que votre filleul.e devient client.e d'Infimax, vous recevrez un mail avec un code d'activation de votre carte cadeau !

Vous :

:
:
:

Filleul :

:
:
:
Parrainez vos confrères / consoeurs et recevez un chèque cadeau

Aide et Téléintervention


Toujours à la recherche de solutions novatrices, les téléservices Logicmax sont accessibles en toute sécurité de manière simple. Ils vous aident à poursuivre vos consultations sans perdre de temps.

Qu’est-ce que la téléintervention ?

C’est très simple : un conseiller Logicmax prend alors le contrôle à distance de votre ordinateur. Il voit votre écran et utilise votre curseur. Il peut ainsi installer et paramétrer votre logiciel, ou répondre à toutes vos questions en direct, tout cela avec un outil hautement sécurisé (cryptage à 256 Bits, la plus haute norme de sécurisation des échanges sur le WEB) et uniquement après votre validation.

Accéder à la téléintervention