Contactez l’un de nos conseillers au

Négos conventionnelles : enfin un avenant !

Un accord qui se conclut par un bilan positif et de nouveaux actes.

L’Assurance maladie et les représentants des infirmières libérales ont abouti mardi à un accord permettant d’envisager la signature d’un avenant conventionnel avant la fin du mois. Au menu : 365 millions d’euros de revalorisations échelonnées sur les trois prochaines années, indiquent les syndicats.

C’était la réunion de la dernière chance : l’Assurance maladie et les trois syndicats représentatifs des Idel se retrouvaient mardi à 9 h 30 pour tenter une ultime fois de se mettre d’accord sur un avenant à la convention qui régit leurs relations. Huit heures et trois interruptions de séances plus tard, ils pouvaient enfin l’annoncer : habemus avenant !

Certes, le document n’est pas encore signé : il doit encore être validé par les instances des trois syndicats, puis relu lors d’une longue séance avec l’Assurance maladie prévue le 21 mars, avant une signature officielle programmée pour le 29. Mais les grandes lignes du futur accord sont déjà connues.

Les représentants syndicaux insistent notamment sur le montant des revalorisations obtenues. Ils annoncent en effet qu’en 2021, une fois que toutes les mesures seront entrées en vigueur, celui-ci sera en effet de 365 millions d’euros, au lieu des 300 proposés en février par Nicolas Revel, le directeur de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam).

Nouveaux actes

Cela se traduit notamment par de nouveaux actes, qui n’étaient pas prévus initialement. « Nous aurons par exemple des bilans de médication pour le maintien des patients à domicile ou pour les bilans initiaux de plaie complexe », se félicite Daniel Guillerm, président de la Fédération nationale des infirmiers (FNI).

D’autres actes, initialement inclus dans des forfaits, seront externalisés. « Aujourd’hui, quand je vais faire un soin d’hygiène et que je dois aussi faire des soins du diabétique, tout est inclus dans le forfait hygiène, détaille Ghislaine Sicre, présidente de Convergence infirmière (CI). Demain, je pourrai comptabiliser le soin d’hygiène, plus les soins du diabétique en deuxième acte. »

Les syndicats se félicitent également d’avoir obtenu que le forfait journalier pour le fameux Bilan de soins infirmiers (BSI), qui doit prendre la suite de la Démarche de soins infirmiers (DSI) pour la prise en charge de la dépendance, puisse être cumulé avec certains actes. « Cela va permettre de sécuriser les interventions des infirmières », se félicite Catherine Kirnidis, présidente du Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (Sniil).

Bilan positif

Le bilan que font les représentants syndicaux de ce projet d’accord, qui comprend également des mesures déjà connues notamment sur la régulation de la démographie de la profession, est donc plutôt positif. « Nous avons été jusqu’au bout de ce que nous pouvions obtenir, même si les esprits chagrins nous diront que nous n’avons pas obtenu assez », résume Daniel Guillerm.

« On peut regretter l’étalement de certaines mesures, mais nous pensons avoir réussi à mettre en avant nos compétences propres », estime pour sa part Catherine Kirnidis. « Bien sûr qu’on aurait aimé obtenir davantage, mais il faut se rappeler qu’on partait de très loin », affirme Ghislaine Sicre. Les trois présidents affirment qu’a priori, on devrait aboutir à une signature du texte par l’ensemble des syndicats.

Adrien Renaud

Article rédigé et publié par Espaceinfirmier.fr le 13 Mars 2019.

 

En savoir plus sur le logiciel

×

fil de l'actualité

Les dernières actualités infimax

Comment optimiser vos bénéfices sur votre déclaration 2035 ?

15/05/2019
AGA France vous propose de télécharger son livret blanc.

Gestion de la NGAP : trouvez le bon logiciel !

10/05/2019
Penchez-vous avec Cédric sur la manière dont votre logiciel va gérer la cotation des actes complexes et multiples.

Fin de vie à domicile : les IDEL en première ligne.

03/05/2019
Le plan "soins palliatifs" 2015-2018 avait fait du domicile un axe majeur.

RECEVEZ PAR MAIL LES DERNIERES NEWS
DU SECTEUR

INSCRIPTION EN LIGNE
spacer


blog_cecilio
spacer


blog_cedric

Parrainage

Pour parrainer un confrère, c'est facile ! Transmettez les coordonnées et la profession de votre filleul à votre conseiller Logicmax. Dès que votre filleul devient client de Logicmax, vous recevrez votre carte cadeau sous quelques jours !

aide & téléintervention

Notre service technique est à votre disposition. Les téléservices Logicmax sont accessibles en toute sécurité de manière simple. Un conseiller prend alors le contrôle à distance de votre ordinateur. Il voit votre écran et utilise votre curseur. Il peut ainsi installer et paramétrer votre logiciel, ou répondre à toutes vos questions en direct...

Vous êtes déjà client ?

Aide et Téléintervention

Toujours à la recherche de solutions novatrices, les téléservices Logicmax sont accessibles en toute sécurité de manière simple. Ils vous aident à poursuivre vos consultations sans perdre de temps.

Qu’est-ce que la téléintervention ?

C’est très simple : un conseiller Logicmax prend alors le contrôle à distance de votre ordinateur. Il voit votre écran et utilise votre curseur. Il peut ainsi installer et paramétrer votre logiciel, ou répondre à toutes vos questions en direct, tout cela avec un outil hautement sécurisé (cryptage à 256 Bits, la plus haute norme de sécurisation des échanges sur le WEB) et uniquement après votre validation.

Accéder à la téléintervention

Parrainez vos confrères / consoeurs

Pour parrainer un confrère, c'est facile :

1/ Indiquez les coordonnées et la profession de votre filleul.
2/ Un conseiller Logicmax va contacter votre filleul dans les meilleurs délais.
3/ Dès que votre filleul devient client de Logicmax, vous recevrez un mail avec un code d'activation de votre carte cadeau !

Vous :

Filleul :